Viens, c’est bien

▴ Rencontre avec Rami Al Ghazawi

[2019] Une Maison en Plus, la maison qui fait pulser le quartier des Primeurs à Forest, présentera en juin à L’Abbaye de Forest le résultat des ateliers menés tout au long de l’année avec son public (enfant et adulte). Une exposition surprenante qui témoigne du riche travail poursuivi par cette maison de quartier qui vise, entre autres, à l’épanouissement des enfants et à un accès de tous à la culture.
Rami est l’un de ceux, qui dès qu’il peut, vient se fondre dans l’ambiance familiale d’Une Maison En Plus ; ses sculptures, gravures, peintures et dessins compteront parmi les oeuvres exposées à l’Abbaye.

Je m’appelle Rami Al Ghazawi, j’ai 10 ans.
Un de mes défauts, c’est que j’aime avoir raison.
Ce qui m’énerve dans la vie, c’est quand mon chien me réveille tôt.
J’aime bien cuisiner de la pizza et des cupcakes.
Mon papa habite en Amérique.
Je vais à l’école à Forest, à l’arrêt de tram 97/82 : Zaaman / Forest National.
À l’école, quand je suis calme, je préfère le français.
Quand je suis secoué, je préfère les maths.
J’aime bien les fractions.
Et aussi parler des siècles et des millénaires.
Après l’école, je viens ici faire mes devoirs.
Ma maman aimerait m’aider,
mais elle parle mieux polonais que français.
En fait, j’ai hâte que la journée d’école soit finie pour venir ici.
Ici, on me propose de l’aide.
C’est bizarre : avant, j’aimais pas faire mes devoirs.
Maintenant, je veux faire mes devoirs.
Ici, quand j’ai des petits bugs, on m’encourage.
Quand je rate, on me donne des idées.
Le mercredi après-midi, je viens aussi.
On fait des choses plus artistiques.
Avant je savais même pas dessiner.
Ici, tu vois une linogravure. C’est moi qui l’ai faite.
C’est un loup qui tire la langue, il a l’air dingo.
Il se moque un peu de nous.
J’ai pensé à Bob l’éponge en le faisant.
Et aussi à un masque de singe venu d’Asie qu’on m’a montré ici.
J’essaie de ne pas copier, de trouver des inspirations moi-même.
À part Bob l’éponge, il y a mon grand frère qui m’inspire.
Avant, il y avait une dame de 97 ans qui m’aidait à faire mes devoirs,
elle m’inspirait aussi, mais elle est morte.
Ici, cet endroit, je ne connaissais pas, avant.
C’est un ami qui m’en a parlé.
il m’a dit : Viens, c’est bien.

Lien vers l’École Créative d’Une maison en Plus