Une bibliothèque à mille facettes

▴ Rencontre avec Roxane Partouns et Aurélie Legrand

[2019] S’il est une bibliothèque qui a parcouru du chemin récemment, c’est bien la Biblif. Difficile d’énumérer les activités lancées par la bibliothèque francophone de Forest au cours des trois dernières années tant elles sont nombreuses : micro-Biblif les jours de marché, création d’une bibliothèque à la prison de Forest, portage de livres à domicile pour les séniors en partenariat avec l’asbl Bras dessus Bras dessous, grainothèque, participation au festival SuperVliegSuperMouche et à toutes sortes de fêtes de quartier, projet de vélo-bibliothèque, collaboration resserrée avec les crèches et écoles, ateliers de sérigraphie… Si la métamorphose est clairement entamée, un changement de taille reste encore à venir ! En 2023, la Biblif déménagera de son local discret en arrière-maison vers un espace plus vaste, entre verdure et ouverture sur la ville : L’Abbaye de Forest, qui sera tout fraîchement rénovée en Pôle Culturel ABŸ. Conversation avec deux des actrices de ce moteur bibliophile à propulsion : Roxane Partouns et Aurélie Legrand.

L’équipe (entièrement féminine) de la Biblif s’accorde là-dessus : la bibliothèque ne doit pas demeurer un sanctuaire studieux, elle doit être un lieu mouvant, accueillant, un lieu de découvertes, capable de se transporter facilement en dehors de ses murs. Roxane Partouns insiste sur l’idée d’un troisième lieu : “Le troisième lieu, c’est entre chez soi, la maison et le travail (ou l’école), un lieu où l’on peut se retrouver en se sentant comme chez soi, où l’on peut partager des choses, s’intégrer, mais aussi s’émanciper, devenir acteur de ce lieu. Nous voulons que chacun y trouve son compte”, résume Roxane : “la famille qui veut écouter une heure du conte, le ket qui vient jouer aux jeux vidéos ou encore l’adulte qui souhaite lire son journal confortablement installé dans un fauteuil.”

 

Aurélie met également l’accent sur le fait de casser les codes de la bibliothèque traditionnelle. La Biblif a d’ailleurs commencé à poser les jalons d’une bibliothèque tournée vers le numérique et prévoit d’intensifier le lien avec les outils numériques dans un futur proche (en proposant par exemple des ateliers sur l’utilisation d’internet) et encore davantage lorsqu’elle sera installée à l’Abbaye de Forest (espace de co-working et d’expérimentations inspiré par les fablabs, actuellement en réflexion avec le Centre Culturel de Forest).

La bibliothèque ne doit pas demeurer un sanctuaire studieux, elle doit être un lieu mouvant, accueillant, un lieu de découvertes !

Pour l’heure, Roxane se retrouve régulièrement avec les futurs occupants du Pôle ABŸ (l’Académie de musique, de danse et des arts parlés de Forest, La Maison des Jeunes, le BRASS – Centre Culturel de Forest et le service Jeunesse) pour enrichir, d’une part, le projet architectural, et d’autre part, les usages qui en seront faits : il s’agit de faire part aux bâtisseurs des nécessités pratiques requises par une bibliothèque telle qu’on la rêve. “À travers ces rendez-vous pour la maîtrise d’usage, on apprend à connaître nos futurs partenaires. Cela nous donne des idées de projets communs.” Sur le thème des collaborations florissantes, Aurélie embraye : “Il y a plein d’énergies différentes qui se mélangent dans cette commune en transformation, cela crée une sacrée émulsion !”


Biblif
Rue de Mérode 331-333
1190 Forest
Ouverte du mardi au samedi
www.biblif.be