S’enfuir dans le giron

★ LETTRE DE JEAN

À Forest, le 29 septembre 2022

Cher millenial, chère quadra, cher boomer,

La reine d’Angleterre, le climat, la paix, Godard, le prix de l’énergie… Bordel ! Tout fout le camp !

Je sais pas toi, mais moi, parfois je panique. Dans cette ambiance cataclysmique / fin de partie, j’ai juste envie de m’enfuir-m’enfouir dans le giron d’humains que j’aime bien. Notamment (ne me demande pas pourquoi) les anciens (penser à appeler mamie Trayète pour ses 100 ans).

D’ailleurs, demain, c’est la journée internationale des vieux. Et ici, avec le service intergénérationnel le plus rock’n roll de l’ouest, on est bien décidé·es à marquer le coup : avec amour et sans fonflons, en mode thé dansant, chants, tricot, projos, romans-photos et calicots. Pas de manif, mais on aura, assurément, au fond de l’âme et en lame de fond, les vibes punk et les slogans.

Les seniors sont des trésors !

Retraitées mais pas périmées !

Nique la peau lisse !

Fesse ce que tu veux, tu finiras vieux.

Les vieux aussi tombent amoureux.

Bref ça promet. Tu nous rejoins ?

Any questions, let me know.

Bécots à béquilles !

Jean Brass 😘

 

 

▶︎ Voir la lettre complète ici

▶︎ S’abonner aux lettres de Jean