sa 08/05
18:00 — BRASS
concert + performance

Crolles + Bruxelles

#STILL STANDING FOR CULTURE
tickets

▶︎ 5 € / 3€ (étudiants – demandeurs d’emploi) / 1,25€ (art. 27) / gratuit pour les – de 18 ans – l’intégralité des recettes sera reversée à United Stages

Cher public,

De manière concertée, dans le cadre de la cinquième action de Still Standing for Culture, une série d’opérateurs culturels en Wallonie et à Bruxelles ont décidé de t’accueillir à nouveau après 6 mois de fermeture.

Entre le 30 avril et le 8 mai, il y aura chaque jour en Belgique des activités culturelles : projections, spectacles, concerts, débats, performances, répétitions publiques… Le samedi 1er mai sera particulièrement foisonnant, parce que la Journée Internationale des Travailleur.se.s symbolise notre volonté de renouer avec nos métiers et avec leur dimension publique.

Pendant ces 9 jours, certains opérateurs t’accueilleront dans leurs salles, d’autres en extérieur. Tous le feront dans le respect des protocoles sanitaires décidés par les pouvoirs publics et appliqués entre juillet et octobre 2020 (port du masque, gel hydroalcoolique, distances et sièges vides entre chaque bulle…).

(lire la suite)

★    ★    ★

▶︎ CROLLES (slam – sortie de résidence)

Crolles est le fruit de plusieurs années d’harmonisation de deux voix féminines, celles d’Amandine Chevigny et de Leïla Chaarani. Avec des reprises de chansons comme point de départ (Alt-J, Simon and Garfunkel, Polnareff), elles continuent en parallèle un chantier de recherche sur l’improvisation vocale, le jazz, le slam.

▶︎ BRUXELLES (performance)

Amis depuis une dizaine d’années, Marie-Aurore et David invitent à (re)découvrir Bruxelles et à interroger notre rapport à la ville en invoquant leurs souvenirs intimes, leurs désillusions, leurs coups de cœur musicaux… Une lettre d’amour/haine. À l’instar de Kae Tempest ou Allen Ginsberg et en s’inspirant de leur « spoken word», ils déambulent dans leurs images mentales, portés par la bande son de leurs longues nuits dans la capitale.

Et « peut-être, un jour, on pourra re-danser et se laisser toucher ? »

 

Crolles
Bruxelles