me 23/02
14:00 — BRASS
spectacle

Chacun son rythme (12+)

#sexualité #ados
tickets

▶︎ À partir de 12 ans

▶︎ 7 € / 1,25 € (article 27)

▶︎ Durée : 1h

▲ Une création du PROJET CRYOTOPSIE

Texte et mise en scène : Alexandre Drouet.
Avec : Sandrine Desmet et Nathan Fourquet-Dubart (et, dans le rôle du régisseur, en alternance : Alexandre Drouet, Melissa Leon Martin, Virgile Magniette ou Jérôme Dejean).
Décoratrice et costumière : Clémence Didion.
Assistante à la mise en scène : Melissa Leon Martin.
Œil extérieur : Maud Lefebvre.
Animation vidéo et affiche : Jean Goovaerts.
Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Direction du Théâtre et Service de la Diffusion, ainsi qu’avec l’aide du BAMP, du Théâtre des 4 Mains, du Théâtre Océan Nord, du Centre culturel de Perwez, du Centre culturel d’Eghezée et du Petit Théâtre Mercelis. Avec l’aide du WBI.

Autour d’une métaphore absurde de la sexualité, « Chacun son rythme » pose un regard décalé, drôle et tendre sur les relations amoureuses.

« Bienvenu·e à cette formation d’une heure durant laquelle Gustave et Véronique vous révélent tout ce que vous devez savoir sur l’utilisation de l’Appareil d’Échange Jouïstique et de Développement Génotype, communément appelé AEJDG !

Illustrations à l’appui, Gustave et Véronique passent en revue les problèmes que l’on peut rencontrer lors des premières utilisations… Ils évoqueront les nombreuses combinaisons envisageables et répondent à des questions qui se posent fréquemment, comme « mes propulseurs dopaminergiques ne sont-ils pas trop petits ? » ou « peut-on photographier quelqu’un sur son marchorum ? ».

Ils abordent également des problématiques plus complexes, telles que l’importance de ne jamais forcer une personne à se servir de ses appuis pédestres gamétiques. »

 

👀 PRESSE

« Un cours d’éducation sexuelle hilarant déguisé en conférence scientifique »

La Libre Belgique / Laurence Bertels

« Vous ne savez pas comment aborder « la chose » avec votre enfant? Heureusement, la compagnie Cryotopsie a pensé à tout ! Non seulement Chacun son rythme fait tout le boulot pour vous mais c’est avec un humour tonitruant – et un stratagème improbable – que le spectacle désamorce une foule de questions taboues sur l’anatomie des garçons et des filles, le plaisir (solitaire ou non), l’homosexualité, la pornographie ou encore la pratique illégale des « photos volées » (…). Sans jamais être embarrassante, la pseudo-conférence détourne de manière hilarante les sujets les plus intimes. » Le Soir / Catherine Makereel