Épicure est dans la place

★ LETTRE DE JEAN

À Forest, le 11 novembre 2021.

Ma couque au beurre, mon berlingot,

 

Juste avant qu’une pandémie mondiale ne s’abatte sur la terre, nous avions lancé, avec mes collègues amateurs de bonne bouffe, des soirées musicales où un cuistot était invité à préparer un plat qui se déguste après un concert. Dans la joie, l’allégresse et la douceur, on remet le couvert ce dimanche 😄

 

—> Dans la salle des machines en mode coucher de soleil, folk expérimentale et matières sonores veloutées comme une bonne soupe chaude au cœur de l’hiver. Y’aura même, incognito, des stars de la scène musicale allemande (The Notwist, ça te dit quelque chose?).

 
NB. Ça se passera à un horaire kids-friendly (d’ailleurs les concerts sont gratos pour les moins de 18 ans). Et même que si t’as pas de CST, t’as moyen de faire un test antigénial avant de venir, pour pas un balle.

 

Pour le menu (si tu choisis de manger en + de venir écouter la musique), ce sera la surprise. Il dépendra des invendus alimentaires de la fin de semaine — la partie miam est orchestrée par Les Gastrosophes, qui transforment les invendus avec audace et passion — en tout cas ce sera végé.

 
Flûte, ces descriptions m’ont smashé le cerveau. Il n’est que 10h et j’ai déjà la dalle.

 

Bisou.

 

Ton fidèle Jean Brass

 
 
 
▶︎ Voir la lettre complète ici
 
▶︎ S’abonner aux lettres de Jean